top of page

De la pédiatrie à l'autonomie

De la pédiatrie à l'autonomie sera un programme d'accompagnement pour les jeunes présentant une déficience intellectuelle légère dans la transition du suivi pédiatrique au monde médical adulte. 

 

Pourquoi créer ce programme?

Au Canada, l’âge auquel les bailleurs de fonds provinciaux et territoriaux exigent le transfert des soins pédiatriques aux soins pour adultes varie entre 16 et 19 ans. La délimitation actuelle entre les services de santé pédiatriques et aux adultes est fragmentaire, ce qui entrave la continuité des soins pendant une période déjà vulnérable du développement. Le peu d’intégration des soins entre les domaines peut nuire à l’engagement des jeunes en matière de santé et compromettre leur santé à l’âge adulte. Pour renverser ces obstacles et améliorer les résultats de la transition, les dispensateurs de soins pédiatriques et de soins aux adultes, de même que les médecins de famille et d’autres partenaires communautaires, doivent collaborer de manière satisfaisante à l’élaboration de stratégies systémiques qui rationalisent et préservent les soins aux jeunes en transition. (Société canadienne de pédiatrie)

Pédiatrie à l'autonomie (940 x 630 px).png

Nous cherchons actuellement des ressources pour concrétiser ce projet.

Ce que pense la Société canadienne de pédiatrie

 

Ces recommandations portent sur les pratiques de transition réussies pour les jeunes ayant des besoins de santé complexes.

 

1. Transition efficace : Assurer des soins continus, complets, coordonnés, adaptés au développement et respectueux des besoins des patients, des familles et des professionnels de la santé.

 

2. Transition graduelle : Mettre en place un plan graduel pour accroître l'autonomie des jeunes, reconnaître l'évolution des rôles des parents. Adopter des limites d'âge flexibles entre les services pédiatriques et adultes.

 

3. Collaboration entre dispenseurs de soins : Pédiatriques et adultes doivent élaborer des stratégies de santé systémiques pour préserver les soins aux jeunes en transition. Ils doivent promouvoir des modèles de soins intégrés, en impliquant les jeunes dans les décisions, y compris le rôle de leurs proches.

 

4. Indicateurs de qualité : Redéfinir les indicateurs de qualité pour mesurer l'amélioration de la santé et de la prestation des soins pour les adolescents, afin de les soutenir tout au long de leurs changements développementaux.

 

5. Initiatives éducatives : Mettre en place des initiatives d'éducation nationales et coopératives pour renforcer les soins destinés aux jeunes.

 

6. Financement flexible : Assurer le financement de programmes et de systèmes de rémunération des médecins qui favorisent des soins continus, communs et intégrés pendant la période de transition. Les modèles de financement et de paiement doivent être flexibles en ce qui concerne les limites d'âge et les soins partagés entre les services pédiatriques et adultes.

Fille avec des dossiers

Notre prochain
objectif 

Offrir nos premiers ateliers en 2024

Votre soutien fait la différence.

bottom of page